Budget Primitif 2019 : Monaco 2040 vote CONTRE !

13 Janvier 2019

Le BP2019 a été adopté à l’unanimité par le Conseil national, un signe de confiance sans ambigüité donné par les Conseillers nationaux à l’action du gouvernement. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 

Et pourtant, à Monaco 2040, nous pensons que ce n’est pas le cas, bien loin de là, pour trois raisons principales.

Première raison

Sur le plan des grands équilibres, le BP2019 table sur une augmentation des recettes et des dépenses de l’ordre 10% par rapport au BP2018, ce qui nous semble excessif au vu de la conjoncture mondiale. Doit-on rappeler que les indices des actions européennes et américaines ont chuté brutalement fin 2018 et que rien n’indique un renversement de tendance pour 2019, bien au contraire ? Doit-on rappeler que les incertitudes concernant la croissance mondiale sont au plus haut, sur fond de guerres commerciales, de replis sur soi dont le Brexit pourrait bien n’être qu’un signe avant-coureur ?  Monaco ne vit pas dans une bulle, tout au contraire, son économie est l’une des plus ouvertes du monde.  Notre prospérité ne peut et ne doit pas masquer notre fragilité et notre dépendance quasi-totale à des facteurs que nous ne contrôlons pas. Dans un tel contexte, la prudence aurait été de mise. Dont acte.

Deuxième raison

Et puis, la qualité des chiffres du BP2019, comme des précédents, laisse à désirer, et ne permet pas de déterminer quelles sont les véritables recettes et dépenses du pays.  Le FRC continue d’être utilisé comme un budget bis, et plus grave encore, des centaines de millions de recettes et de dépenses n’apparaissent nulle part, Testimonio 2 en est le meilleur exemple. Le Gouvernement a formellement reconnu que ces pratiques n’étaient pas correctes et qu’elles cesseraient, et c’est tant mieux.  Rappelons cependant qu’il y a une dizaine d’années, les mêmes assurances avaient été données par un autre Ministre d’Etat (mais avec le même Président de Conseil national).  Quelques mois plus tard, les appartements domaniaux de la Tour Odéon avaient été financés par le biais du FRC, sans passer par le budget.  Comment avoir confiance dans ces promesses aujourd’hui?  Quant à l’intention de réintégrer les dépenses et les recettes de Testimonio 2 par le biais du programme triennal d’investissement, c’est un sparadrap de mauvaise qualité que l’on nous propose là.  Le plan triennal n’indiquant que les plafonds de dépenses autorisées, inscrire 1 ou 2 Milliards € à la ligne Testimonio 2 ne changera rien du tout si on dépense toujours 0€ au budget annuel. Et quid des recettes obtenues en vendant les mètres carrés, puisqu’il n’y pas de recettes dans le plan triennal ? 

 

La seule véritable avancée de ce BP2019 est que les chiffres ont été rendus publics pour la première fois avant le vote du budget.  Il faut maintenant se battre pour que les chiffres réels de l’année précédente soient rendus public, et ceci dès la clôture des comptes. Est-ce trop demander que les Monégasques puissent avoir connaissance des chiffres réels ?

Troisième raison

Enfin, concernant nos réserves, la partie liquide du FRC. Le gouvernement et la majorité du Conseil national aiment se gausser en disant que nous avons plus de 2 Milliards € devant nous, et pas de dette, sans noter que cette partie liquide ne représente plus qu’une fois et demi les dépenses budgétaires alors qu’elles représentaient plus de quatre fois les dépenses budgétaires il y a 10 ans.  Et sans noter non plus la dette viagère que nous avons envers nos fonctionnaires qui, si elle était comptabilisée, ponctionnerait la moitié ou les trois quarts de la partie liquide du FRC.  Cela fait maintenant trois ans que l’on nous promet l’étude actuaire qui permettrait d’y voir plus clair.  Politique de l’autruche, encore et toujours.

 

Non, tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes.  Il fallait voter CONTRE ce budget pour inciter le Gouvernement à corriger ces anomalies criantes.

​​