Monaco 2040 fait peau neuve !

15 Octobre 2018

Après presque un an d’existence, Monaco 2040 fait peau neuve.  Nous avons écouté tous ceux d’entre vous qui nous ont dit et répété que l’anonymat n’était pas tenable si nous voulions vraiment exister sur le long terme et continuer à faire des propositions constructives sur le futur de Monaco.

 

Ainsi, d'un commun accord, nous avons choisi que Fabien Forchino, un des contributeurs du projet, prenne publiquement le relais de Monaco 2040.

 

Fabien est monégasque, diplômé de l’Ecole Polytechnique et il travaille actuellement à Paris dans une banque internationale.

 

« Bonjour à tous, comme vous ne me connaissez probablement pas, je me présente en deux mots. Je m’appelle Fabien, j’ai depuis peu 41 ans, je suis marié et père de 2 petites filles. J’ai vécu jusqu’à mes 18 ans en Principauté et puis je suis parti étudier et vivre à Paris. Je suis donc un expatrié (volontaire !) et je retourne régulièrement à Monaco car j’y ai toutes mes attaches.

Si j’ai décidé de participer à Monaco 2040, c’est parce que je suis sensible à ce que vivent ma famille et mes amis monégasques, à la façon dont mon pays de cœur évolue au fil du temps et bien sûr à l'immense défi que nous impose le réchauffement climatique. Alors j’ai voulu, par mon regard un peu différent d’expatrié et par mon expérience professionnelle, apporter ma petite contribution à la réflexion sur l’avenir à long-terme de Monaco. »

Le fait de ne plus être anonyme nous a permis de nous élargir aussi, et Bernard Pasquier a décidé de rejoindre notre groupe.

Bernard est diplômé en Sciences Politiques de l’Université d’Harvard.  Il a fait carrière à la Banque Mondiale jusqu’en 2004 et il est actuellement administrateur de sociétés pour le compte de cette institution.  Il a été Conseiller national de 2013 à 2018.

 

C’est ainsi que Bernard explique sa motivation pour rejoindre Monaco 2040 :

 

« Depuis mon retour à Monaco, j’ai toujours essayé d’aider mon Pays à réfléchir.  Cela a pris plusieurs formes, notamment avec le lancement de l’Observateur de Monaco, ma participation en tant que coordinateur à l’ouvrage Monaco 2029, puis comme Conseiller national.  Après avoir perdu les élections en février 2018, j’ai réalisé que cette possibilité de contribuer au débat et être utile à mon Pays me manquait.  Monaco 2040 m’est apparue comme une piste possible pour les raisons suivantes : son approche apolitique et technique, sa volonté de mettre sur la table des sujets que beaucoup voudraient laisser dormir sous le tapis, son parti pris pour le long terme et son absence de langue de bois.  La sortie de l’anonymat de Monaco 2040 en fait le véhicule idéal pour continuer à réfléchir sur le futur de Monaco »

 

C’est donc une équipe de deux personnes actuellement qui prend en main Monaco 2040.  Les commentaires, les suggestions, les critiques, et pourquoi pas, les contributions de tous ceux qui sont intéressés par notre démarche seront toujours les bienvenus.

 

A se revede.